RYoGAmeOver

gameover > General > Animal Crossing New Horizons : à chaud !

Animal Crossing New Horizons : à chaud !

, par RYoGA

Animal Crossing New Horizons sur Switch est enfin dévoilé par Nintendo, il était temps ! Nos petits cœurs de fan n’auraient clairement pas supporté une absence après la révélation officielle de l’existence du jeu lors du Direct de septembre dernier. Au final, qu’il soit décalé à début 2020 n’est pas si grave que ça : on ne savait pas vraiment nous-même où le mettre dans le planning hypothétique de 2019 de la déjà très fournie Switch. Pour noël ? On aurait aimé. Il faudra donc patienter quelques petits mois de plus !

New Horizons est en apparence un retour à la formule perpétuée par le dernier épisode en date, New Leaf, sur 3DS. Et ça c’est une bonne nouvelle ! amiibo Festival, Happy Home Designer, Pocket Camp, il était temps que la valse des spin-of s’arrête et que l’on revienne à un jeu dans lequel on s’immerge totalement : parler aux gens sans intentions préalables, pêcher, ramasser des coquillages, cueillir des fruits pour subsister, alors que l’heure de la journée et le cycle des saisons s’affiche en temps réel, le tout impactant réellement sur un univers que l’on s’approprie progressivement.

Nous ramener aux base de la série, c’est visiblement ce que tente de faire ce New Horizons (titre auquel je ne me fais pas encore, il passe bien pour les natifs anglais, mais nous on serait plus à l’aise avec un "Animal Crossing, Horizons nouveaux"... quoique). Ce qui nous est présenté est très classique, presque trop en l’état pour ce début de présentation. Mais ne boudons pas notre plaisir : il suffit de voir dans le trailer un personnage rouler une boule de neige sous une pluie de flocons pour avoir envie d’être déjà à l’hiver 2020-2021 ! Nous voilà apparemment sur une île avec seulement une tente et une envie de survivre en ramassant de quoi crafter des outils. Le craft est d’ailleurs repris du mini-jeu de l’île de amiibo Festival, et après tout pourquoi pas.

Dans les menus d’action (que l’on espère intégralement jouables au tactile en mode portable, sinon c’est pas drôle), on craint le manque d’espace des objets. Heureusement que certains peuvent se combiner en un seul slot. Tom Nook nous fait déjà des cartes de fidélité pour nous inciter à remplir certains missions, espérons là aussi que les objectifs à tout-va ne seront pas aussi intrusif que dans Pocket Camp. Le mode deux joueurs local présenté pendant le treehouse donne une impression désagréable de jeu à deux à la Pokémon Let’s Go avec un deuxième joueur largement soumis au premier. J’espère juste que Nintendo fait tout pour donner une bonne suite à New Leaf, et ne va pas, sous prétexte que le jeu est aussi un titre de salon, s’encombrer de caractéristiques à la City Folk sur Wii (qui n’était pas terrible du tout).

Mais la promesse est là : nous pourrons poser plein d’objets dehors, et - à priori - rejoindre et être rejoint par d’autres joueurs (en ligne ?). Une horde de villageois (jusqu’à 7 en plus de nous) pourraient venir piétiner nos plates-bandes et bien sûr nous aider dans la confection de la plus belle île qui soit. Mais une île, n’est-ce pas un peu petit ? Vivement que ces nouveaux horizons s’élargissent un peu plus !

Voici du gameplay lors du TreeHouse de Nintendo :

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.