RYoGAmeOver

gameover > Tests > Construction de Nintendo Labo #1 !

Construction de Nintendo Labo #1 !

, par RYoGA

Nintendo Labo est une expérience de jeu originale créée par Nintendo cette année qui vous invite à construire avec du carton différents supports interactifs avec la Nintendo Switch. J’ai monté et joué tous les "Toy-Con" proposé par le premier pack. En voici un petit résumé.

Le logiciel se présente en trois parties : construire, jouer et découvrir.

La partie construction vous invite à suivre étape après étape la création de votre Toy-Con, représenté en 3D. La navigation est simple et efficace, les instructions claires et présentées de manière amusante.

On peut même voir le modèle sous tous les angles à tout moment. Le tout sur une musique bien cool. Le logiciel nous indique quand prendre les morceaux pré-découpés de carton de chacune des planches numérotées.

Premiers Toy-Con

On commence doucement avec un petit range Joy-Con, puis avec la voiture téléguidée. Une minute après, on glisse les Joy-Con dans les interstices sur les côtés.

Dans la partie "jouer", on découvre ce que l’on va pouvoir faire avec. Sur la console de la Switch on active les boutons gauche ou droite... et la "voiture" avance tout seule ! Ce sont bien sûr les vibrations qui font se déplacer l’engin.

La partie "découverte" nous aide à comprendre de quoi il retourne. Pour la voiture, outre le principe des vibrations, trois personnages rigolos nous expliquent les dessous de la fabrication et les secrets de l’ensemble.

Ici on apprend que la voiture peut, grâce à la caméra du Joy-Con droit, voir et retranscrire en vidéo ce qu’il y a devant elle (même dans le noir). J’ajoute des vidéos issue de Twitter dans mon article mais je ne sais pas pourquoi elles ne s’affichent que si vous consultez l’article depuis l’accueil du site.

La Maison

On passe aux choses sérieuses ! On construit une maison en carton, puis des boutons et moulinets.

On met l’écran sur le devant de la maison, pour avoir l’impression de voir à l’intérieur. Et en effet, il y a une drôle de bestiole qui n’attend qu’une chose, qu’on interagisse avec elle. Sur l’écran directement au tactile, mais surtout avec les boutons, à insérer sur les deux côtés ou en dessous de la maison.

Chaque insertion va changer le contenu de l’écran et proposer un mini-jeu. Comme il est possible d’insérer plusieurs boutons, il y a neuf jeux différents possibles. Ils sont tous simples mais relativement entraînant et amusant.

On pousse, fait tourner les leviers pour actionner des mécanismes comme un chariot, un four à micro ondes, etc... Il faut jouer à deux quand il y a plusieurs leviers à gérer ensemble. Les réactions de la bestioles sont amusantes. J’y ai passé pas mal de temps et j’avoue que c’est mon Toy-Con préféré !

Le Guidon

Très sympa à construire puisqu’en plusieurs parties (on commence à faire des choses un peu plus élaborées mécaniquement parlant), le guidon est peut-être le Toy-Con le moins stable car il faut le tenir contre son ventre pendant qu’on joue.

Après quelques tours de piste pour se familiariser avec le gameplay gyroscopique, on participe à des courses et championnats. Mais j’avoue ne pas avoir eu envie de pousser plus en avant, n’ayant jamais été fan de motion gaming et la sensation de ne pas réellement maîtriser les contrôles. Le Toy-Con est compatible avec Mariokart 8 Deluxe... mais il faudra de l’entraînement !

La canne à pêche

On passe ensuite à la canne à pêche. Un véritable délice à monter avec ses différents embouts, le moulinet ou la boite de réception avec son tendeur à fil sur élastique pour simuler un retour de force. Il prend une bonne grosse heure et demie à monter. On pose l’écran de la Switch à la verticale et c’est parti !

Un pur jeu de pêche ! Avec le moulinet, on peut descendre plus ou moins profond pour tenter de taquiner des poissons plus ou moins gros. Une fois le poisson ferré, il faut donner un petit coup de canne vers le haut puis le remonter au moulinet, en gardant la ligne dans la direction opposée du poisson.

A noter qu’il est possible de créer ses propres poissons... avec le piano ! Mais je n’ai pas encore essayé.

Le Piano

C’est évidemment le plus gros morceau à monter... et à vrai dire pas le plus marrant. Il faut en effet répéter les mêmes séquences pour toutes les touches du piano, noires comme blanches. Et coller des petits bouts de collant blanc sur de nombreuses pièces pour que la caméra les repère et crée ainsi les sons. La partie "comprendre" est comme pour les autres Toy-Con passionnante.

C’est génial de prendre conscience que l’on a monté des boutons qui vont permettre de grandes choses pour notre clavier. Les boutons changent les types de son. Le levier pour monter de gamme, le bouton pour enregistrer des morceaux ou rejouer des mélodies enregistrées. La languette sur le dessus permet d’introduire des cartes à trous pour ajouter des rythmes ou carrément des papiers découpés à notre guise pour créer des sonorités. Secouer le piano peut faire vibrer les notes. C’est assez incroyable. Avec son studio d’enregistrement, ce Toy-Con peut littéralement enflammer les musiciens ou les curieux.

Conclusion

Nintendo Labo est bel et bien une expérience hors des sentiers battus. Elle s’adresse à un public large, de familles qui ont envie de partager un moment calme, instructif et ludique aux curieux qui aiment construire des choses. La phase de construction est en effet un réel ravissement. La phase découverte franchement cool. Les jeux sont simples et on y revient pas forcément, mais là encore cela dépend le public. Les cartons prennent de la place mais sont de beaux objets à exposer quelque part pendant quelques temps. Il est possible de racheter ou de réimprimer les planches que l’on souhaite. Je ne peux donc que recommander Nintendo Labo, qui procure un dépaysement parfait entre deux RPG ou encore pour passer "des moments calmes", si rares de nos jours.

Il y a également un Kit #2 Robot (je le ferai plus tard) et un Kit #3 Véhicule qui sort bientôt et dont le jeu a l’air pas mal. A suivre donc !

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.